27 juin 2011































Régulièrement, peux pas faire autrement, Carl Larsson réapparaît dans mon quotidien, ses couleurs, la magie précise de son décor qui vit encore à travers la finesse de sa peinture, j'aime...
et je me souviens alors de Sundborn ou les jours de lumière de Philippe Delerm









1 commentaire:

  1. :-)
    http://fenetresurlacour.canalblog.com/archives/2006/12/15/3433118.html

    RépondreSupprimer

vos messages ...